mardi 6 décembre 2022

Jan R. Faust, l’art brut et libre

L’artiste Jan R. Faust s’est d’abord illustré dans la photographie avant de se lancer dans le dessin et le collage. Ses œuvres organiques aux créatures hybrides sont actuellement exposées à la Galerie Delphine Courtay à Strasbourg jusqu'au 30 juillet.

Jan R. Faust vit et travaille à Oberkirch au coeur de la Forêt-Noire en Allemagne. Après avoir été diplômé de l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg en 1996, il entame une carrière de photographe sous le nom de Yannick Demmerle en 1999. Certaines photos sont visibles au Musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg. Il séjourne ensuite en Tasmanie pendant une dizaine d’années.

En 2009 un changement radical d’identité artistique s’opère. Il arrête la photographie et change alors de nom. Dans une énergie compulsive affranchie et totalement libre de toute école et courant de mode, Jan R. Faust se consacre alors au dessin, et plus récemment au collage. Réagissant face à la violence de notre société, il déclenche son processus créatif en privilégiant une démarche instinctive et immédiate.

Ses dessins prennent du temps à se définir. Réalisés à la pointe graphite fine, leurs trais sont si fins, si peu appuyés qu’il faut les scruter de très près : des chimères à tête et à corps de biches, de cerfs et de chevreuils s’entrelacent à de multiples formes humaines et naturelles, comme des fœtus, de multiples torses, des sabots fourchus, des viscères, des cordons ombilicaux distordus, des dizaines de pénis éjaculateurs désincarnés, des milliers de feuilles, une mer de fleurs et de mots de Celine ou de Shopenhauer…

Reflétant la virulence des images qui inondent les médias, ses collages sont tout autant l’expression d’une émotion brute et explosive. Des têtes de mort incorporées à des parties de visages vivants sont auréolées de longs rayons multicolores et pointus, comme d’une couronne d’épines. Ses œuvres sont inspirées de l’art brut et de l’art outsider, notamment des peintures de Marcel Storr et d’Augustin Lesage ; des artistes sans formation et obsessionnels dont l’art apaisait leur folie.

Textes et images, Courtesy Galerie Delphine Courtay

http://www.delphinecourtay.com

Autres Articles