samedi 28 mai 2022

Lovaina, « Sentir, pour mieux ressentir »

J’aime à croire que mes rencontres sont unique, pleine de charme avec ce petit je ne sais quoi qui révèle ce que l’on ignorait encore jusqu’ici. Aujourd’hui, voici celle d’une rêveuse idéaliste qui aime s’exprimer en fragrance : Lovaina Guirao, artiste parfumeuse.

Le jardin secret de Lovaina

Façonnée à l’image de deux êtres qui aime créer avec la plume pour son père et avec ses mains pour sa mère, notre artiste du jour dit être à sa place parmi les siens…à Tahiti. C’est pourtant un souvenir en France qui marque sa prime jeunesse. Le jour où elle a compris que le temps était relatif aux êtres humains :

«  J’étais petite et je ne voulais pas croire que tous les habitants de la France changeaient l’heure de leur horloge en même temps le même jour… ( il n’y a pas ce changement d’horaire à Tahiti) J’ai cru qu’on me faisait une mauvaise blague. »

Vous pensez bien qu’avec d’autres croyances qui ont évolués sur le temps sur le fonctionnement social, à 20 ans, Lovaina était actrice de sa vie ! Que des passions, elle en avait plusieurs et elle en est très heureuse ! Astrophysique, extraction de plantes à parfum. Originale ? Oui.

Pour s’y familiariser elle se forme d’abord en Polynésie puis une spécialisation en chimie aromatique à Versailles au sein de l’ISIPCA en master parfumerie. Si elle a pu réaliser son rêve ?

« Oui et même plus encore heureusement, il m’en reste en réserve. »

Bilan ? Pour cette croqueuse de la vie, qu’elle considère courte et longue à la fois, il faut profiter de chaque instant et construire le meilleur pour la suite à venir de peur de laisser ses peurs prendre le dessus. Créer est devenu une routine et elle donne à l’imaginaire une forme de vie, ce qu’elle définit comme « Expression de son être » : l’art. Elle use du pinceau comme d’autre use du couteau pour sculpter. Il a toujours fait partie de sa vie.

« C’est quand on s’en sépare qu’il apparait évident que ce ne sera pas possible sans lui. »

Art-mur

Notre autodidacte au niveau de l’expression visuelle a étudié l’expression artistique olfactive. Une alchimie jamais en rupture de découvertes, mieux elle n’a pas eu à imposer son choix de vie si ce n’est « peut-être à moi-même et d’explorer des voies moins classiques. »

Comment se passe une journée type dans la peau de Lovaina ? A vrai dire, elle n’a pas de journée type, ce qui rend son quotidien enrichissant. Une vahine qui ne cache pas sa joie d’intégrer le monde olfactif comme expression d’une forme d’art à part entière.

Lovaina
Lovaina

« Qu’elle soit appréciée me touche particulièrement. »

Il ne lui en faut pas plus pour être un artiste en accord avec son siècle. Une époque avec plus de moyens techniques, plus de couleurs, plus de possibilité de voyage et de s’inspirer d’autres cultures et d’autre mouvements créatifs. Pour autant il y a bien ces influences du passé, Chagall et klimt. Mais c’est bien ici et maintenant avec le soutien de la galerie Winkler qu’elle se complait.

« Vaiana a toujours de belles idées et de nous mettre en binôme est une aventure humaine extra. »

Il s’agit du projet portraits croisés « Art Hine ». Elle y a apporté une dimension exceptionnelle. Chaque tableaux sont abstraits et ils représentent une fragrance unique que l’on peut découvrir. Chacun peut s’en imprégner en rêvant de tout ce que ça évoque chez lui. « Une belle émotion », c’est ce que l’on retiendra. Elle a bien eu raison de croire en elle, de se faire confiance et d’écouter sa petite voix qui incite à exprimer son monde. Sentir pour mieux ressentir.

Crédit photo : Lovaina et Galerie Winkler

Autres Articles