lundi 5 décembre 2022

OMX, artiste peintre énergique

Comme Pollock, son maitre, OMX, artiste peintre, utilise la technique du dripping pour réaliser des toiles instinctives, énergiques et colorées.

Pouvez-vous vous présentez-vous en quelques mots ?  
Après une formation de dessinateur d’exécution en publicité et de l’histoire de l’art au Lycée Claude Garamont de Colombes, je suis parti vers la musique en me formant comme assistant ingénieur du son aux studios Music’Ange à Paris. Le décès de mon père qui était aussi artiste, des années de recherches de fêtes électro et d’autres emplois pour payer les factures, un départ en Provence et un retour aux sources afin de me retrouver et de respirer à nouveau pour revenir à l’essentiel, la peinture. Une énergie personnelle, qui me dépasse parfois, a fait ce que je suis devenu.

Racontez-nous vos débuts :
Une respiration active, un trop plein d’énergie, des créations à foison m’ont naturellement emmené vers les expositions, qui ont été une révélation pour moi dans le partage avec les autres.
Dû à mon électro culture musicale, je crée en musique de tableaux pleins d’énergie et de couleurs.

Pourquoi et comment avez-vous débuté dans ce domaine ?
Mon père décède en 1998, en laissant une phrase dans ma tête « fais ce que tu aimes mon fils » dite précédemment lorsque lui était encore un peu artiste. Des difficultés dans mon couple annonçait une rupture, je me suis mis alors à peindre, comme un exutoire retrouvé qui devenait de plus en plus indispensable à ma respiration.
Le dernier soutien de ma femme fut de m’aider à exposer. Cela a été un grand moment pour moi, cela a fait alors, tilt dans ma tête, j’allais enfin pouvoir de nouveau m’exprimer et sortir ce trop-plein d’énergie qui me suivait depuis ma jeunesse.

Qu’est-ce qui vous intéresse / sur quoi travaillez-vous dans votre art ?
Je suis intéressé par beaucoup de choses : comme les médias, le web, le graphisme, la photo, la musique et bien sur l’art abstrait orienté dripping comme Pollock, mon maitre.
Je fais en sorte que mon travail soit toujours très visuel, énergique et coloré comme une image, un instant, une émotion.

Quels sont les points marquants de votre carrière ?
Avant tout le partage et les belles rencontres que l’on peut faire dans ce métier.

« Une respiration active, un trop plein d’énergie, des créations à foison m’ont naturellement emmené vers les expositions, qui ont été une révélation pour moi dans le partage avec les autres.« 

Des projets, des envies pour l’avenir ?
Exposer et encore exposer pour continuer les rencontres.
Une idée me tient à cœur, cela serait une grande expo, un hangar, de la musique électro, un défilé de mode, du skate et pour moi une exhibition de grande taille en direct, mais pour le moment ce n’est qu’un rêve !

Quel est le pire souvenir de votre carrière ?
Je ne veux pas m’en souvenir.

Quels sont les aspects positifs ou négatifs de votre métier ?
Le positif : Vivre en faisant ce que l’on aime.
Le négatif : La dureté du métier.

Arrivez-vous à vivre de votre art ?
Comme dit précédemment, voici le côté négatif car il faut énormément d’investissement autant financier que personnel pour réaliser ses projets.

Que vous défendez dans la vie ?
La liberté de l’être humain.

Quels sont vos autres centres d’intérêts, loisirs ?
L’Art, les médias, le web, le graphisme, la photo, la musique, la nature, bien vivre et bien manger 🙂

Quelle est votre devise ?
« Nous n’avons qu’une liberté : nous battre pour conquérir, réussir et enfin tu seras libre et heureux »

Autres Articles