samedi 13 août 2022

Zaady, créateur de mode à suivre

Parti de Côte d’Ivoire en 2013 pour se lancer en Europe en tant que créateur de mode, Guy Fabrice Mahi a réalisé son rêve en ouvrant la première boutique de sa marque Zaady à Bruxelles et en participant à plusieurs Fashion Week : Paris, Luxembourg, Bruxelles, Budapest. Il a également été désigné styliste officiel de la tournée de “Danse avec les stars” en France en 2021. Il s'apprête à présenter sa dernière collection lors de la Fashion Week de Paris le 22 juin prochain.

Tu es né en Côte d’Ivoire, est-ce que tu peux nous raconter ton enfance ? Comment tu as appris la couture là-bas ? 

J’ai eu une enfance heureuse auprès de ma famille maternelle, car j’ai été élevé par ma grand-mère du fait que ma mère était très jeune. Les femmes qui m’entouraient étaient presque toutes couturières, ce qui a fait naître mon amour pour la couture et la mode. Ensuite, ma mère a eu un atelier de couture où je passais beaucoup de temps. J’étais celui qui, pour la plupart, validait les tenues et je choisissais des foulards originaux pour ma grand-mère. Ma fibre artistique s’est développée très tôt.

Pourquoi as-tu eu du mal à te lancer dans la mode auprès de ta famille ? Est-ce que c’était mal vu pour un homme d’exercer ce métier en Côte d’Ivoire ? 

J’ai eu du mal à me lancer dans la mode car ma famille voulait que je fasse des études et obtienne des diplômes qui me permettront de décrocher un meilleur boulot plus tard, ce que j’ai fait. J’ai obtenu presque tous mes diplômes jusqu’à mon cycle d’ingénieur en Management. Le métier de la mode en Afrique était un peu mal perçu pour les hommes car on associait cela à une sexualité, en te taxant d’homosexuel. Ma famille, principalement ma mère, n’était pas partante au départ et m’éloignait de cela, mais lorsque j’ai lancé ma marque, elle a été mon 1er soutien jusqu’à m’aider à la réalisation de certaines pièces.

Par la suite, qu’est ce qui t’as décidé à changer ? 

Lorsque je suis arrivé en Europe en 2013, j’ai décidé de prendre mon destin en main. Je me suis dit qu’il fallait que je fasse un métier qui me passionne, un métier dans lequel je me sentirai à l’aise, car j’ai vu toute ces pressions de la vie Européenne qui était loin des fabulations que je me faisais. J’ai voulu un métier qui me rend heureux, ce que j’ai fait.

Les femmes qui m’entouraient étaient presque toutes couturières, ce qui a fait naître mon amour pour la couture et la mode

Comment est née ta marque Zaady ?

ZAADY est née après avoir obtenu un diplôme de conseil en image. J’ai d’abord commencé en tant que personnel shopper. Ensuite, j’ai remarqué que mes looks étaient beaucoup appréciés, donc j’ai décidé de créer ma marque à mon image.

Zaady est le nom d’enfant que t’as donnée ta famille Bété en Côte d’Ivoire, sur ton site internet ton nom de famille est Mahi, et sur Facebook et Instagram tu es Sullivan. Est-ce qu’il y a un message que tu souhaites faire passer à travers ces différents noms ?

(rires…) En effet, ZAADY est le nom que ma famille Bété m’a donné enfant. Les pseudos existent dans presque toutes les familles en Côte d’Ivoire et sont choisis par rapport au jour de ta naissance ou par une histoire et autre. ZAADY signifie VICTOIRE, TRIOMPHE. Mon nom à l’état civil est : GUY FABRICE MAHI. Sur les réseaux au départ, je voulais dissocier ma vie personnelle des réseaux sociaux. Ainsi, j’ai créé 2 pages Facebook : Guy Fabrice Mahi et FABRICE ZAADY SULLIVAN. Le second compte était plus actif car j’avais plus d’abonnés, donc je l’ai gardé et j’ai supprimé le 1er. Sinon je reste une seule et unique personne avec la même vision.

Comment tu définirais ton style ?

Mon style, je le définirais comme avant-gardiste, glamour, sobre, c’est un mix entre la couture et le sportswear.

Dans tes créations, la broderie et la dentelle forment de magnifiques ornements qui semblent venir de l’Orient. Qu’est ce qui t’inspire dans tes créations, est-ce tes voyages ? Tu peux nous donner des exemples ? 

J’utilise toutes les matières que je trouve belles. Mon inspiration vient de mes voyages, de ma vie, de mes fréquentations, de mes rêves…

Tes vêtements mêlent à la fois des aplats sobres en noir et blanc et des couleurs très vives, pourquoi ? Tu voudrais te tourner vers quel type de coloris à l’avenir ?

J’aime les collections qui sont lisibles, je n’aime pas trop les collections chargées. Je trouve que la beauté vient de ce qui est simple. Chaque collection est une surprise que je fais à mon public. Ainsi, les prochaines couleurs seront dévoiléeslors de ma prochaine collection (rires…)

Tu as aussi créé un parfum, quelles sont les senteurs que tu as voulues lui donner et pourquoi ? 

Je lancé à ce jour 2 parfums, tous deux à base de OUD : le 1er « EMOTION » plus cuivré et boisé, le second assez florale avec une note de rose qui se fait remarquer.

Tu fais parti des stylistes officiels de la tournée de “Danse avec les stars” sur TF1, qu’est-ce qui t’intéresse dans cette expérience ?

En effet, je suis le styliste officiel des danseurs de Danse avec les stars pour la tournée nommée « D’pendance ». Cela me donne le courage de redoubler d’effort de savoir que mon travail est mis en lumière. C’est une expérience en plus dans la carrière d’un jeune créateur comme moi. Le plus intéressant ce sont les danseurs qui sont adorables, je me sens à l’aise avec eux ce qui me permet de laisser libre court à ma créativité.

Quels sont tes projets à l’avenir ? 

J’ai ouvert une boutique ZAADY. Mes projets sont de préparer une prochaine collection et faire connaître la marque aux différents Fashion week à l’international.

https://www.zaadycollections.com/

Autres Articles